UN ÉTÉ JAPONAIS… ou presque.

Littérature

haruki-murakami-1J’ai passé l’été avec Haruki Murakami. Et c’est à se demander si je ne suis pas un peu monomaniaque…

« L’incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage » a été le premier de la liste. J’ai plongé dedans, tête baissée, littéralement happée par l’histoire. L’écriture de Murakami est délicieuse. Elle est simple, très visuelle, extrêmement vivante. On y est. Même si on n’a jamais mis un pied au Japon, même si l’univers de l’auteur est particulièrement fantaisiste, on se laisse emporter. Peu importe qu’il y ait des digressions, des questions qui restent sans réponse, on l’accepte sans rechigner. Parce que c’est lui. C’est Murakami.

J’ignore si cela a fonctionné, car ne Murakamise pas qui veut, mais j’ai eu le sentiment que l’écriture de l’auteur m’aidait à améliorer la mienne. Le matin, je me levais tôt pour peaufiner mon texte. Et je me plongeais dans la lecture, avide de technique, d’odeurs, d’images. Dès lors, je n’ai plus lâché Murakami des vacances. J’ai développé une sorte d’addiction. J’avais besoin de lui.

« 1Q84 » a été le second. J’ai avalé les trois tomes, cul sec. Avec toujours ce désespoir à l’idée qu’il faille vraiment, et définitivement, quitter Tengo et Aomamé.

Puis il y a eu « Kafka sur le rivage », le meilleur, à mon sens.

J’ai terminé avec « Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil » et « La ballade de l’impossible ». Et puis… Et puis je me suis dit qu’il était tout de même temps de lire autre chose, au risque de passer pour une groupie finie.

J’ai donc (enfin) lu « Bonjour tristesse » (il était temps, j’en conviens), et, sans transition aucune, « Tandis que je me dénude » de Jessica L. Nelson, au style impeccable. Sauf qu’après mon été japonais… Comment dire? Le voyage m’a manqué.

Delphine de Vigan et son histoire vraie parviendra-t-elle à me faire accepter la rentrée parisienne? Quelque chose me dit que c’est avec elle, précisément, que je vais pouvoir enfin poser mes valises…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s